Les métiers du développement durable ont la côte et de plus en plus de travailleurs se posent la légitime question de la nécessité de « verdir leurs CV » pour trouver un emploi plus facilement. En effet, toutes les grandes entreprises souhaitent désormais avoir une image plus verte.

Que l’on soit dans une démarche sincère ou dans la plus grande des hypocrisies [1], le secteur du développement durable recrute et les cadres s’en sont aperçus. Un CV lié à l’environnement est-il la voie royale pour trouver un travail ?

Travailler dans le développement durable, c’est prometteur

Les perspectives d’emploi pour les professionnels à la recherche de nouvelles carrières en développement durable sont prometteuses. Tout simplement, parce que le développement durable donne du sens à la stratégie de marque et crédibilise la mission de l’entreprise.

Si les acteurs du développement durable étaient très souvent marginalisés par l’entreprise il y a 10 ans. Ils sont désormais en voie de professionnalisation. En effet, selon une étude du groupe Adecco, ce sont plus de 78% des entreprises qui ont un service de développement durable (Étude Adecco réalisée sur 57 entreprises du SBF20*[2]).

Les entreprises doivent désormais collaborer avec les ONG pour faire face aux enjeux de demain et montrer patte verte pour satisfaire des consommateurs toujours plus exigeants. Aucun secteur n’est épargné (agroalimentaire, énergie, télécommunications, rh, btp, industrie…)

etude métiers développement durable

source : groupe-adecco.fr/articles/etude-sur-le-developpement-durable-en-entreprise-2

Des métiers qui se professionnalisent signifient forcément de nouvelles perspectives d’embauches. Encore mieux, cela signifie que l’on peut faire des études dans le développement durable et avoir de vraies perspectives d’embauches souligne notre interlocuteur en charge du Cycle Bachelor in Green développement durable chez l’ESI.

Cycle Bachelor in Green,

Programme du Cycle Bachelor in Green – ESI | source image : ESI Business school

Quels sont les métiers dans le développement durable ?

Il existe une très grande variété de profession liées au développement durable et à l’environnement. S’il est assez difficile de rentre dans le détail (1 seul article ne suffirait pas). On peut classer ces professions en deux catégories

  1. les métiers traditionnels mis à jour : prenant en compte les nouveaux enjeux climatiques et les nouvelles normes à suivre, dictées par les gouvernements et les commissions inter-étatiques (ONU, EUROPE…) ex : profession du BTP, architecte vert, avocat spécialise des questions environnementales…
  2. de nouvelles professions répondant à des besoins de plus en plus demandés. On y trouve des directeurs de développement durable, acheteurs responsables chargé de HQE…
    ex de domaines : gestion des déchets, permaculture, aquaculture, hydrobiologie…

Faut-il verdir son CV pour travailler dans le développement durable ?

Dans ces conditions, on comprend mieux l’intérêt de repenser son CV pour lui donner une image plus verte. Ce saut en avant peut vous amener à un changement de carrière décisif qui peut vous être profitable sur le long terme.

Si vous n’avez aucune expérience liée à l’écologie dans votre CV, il ne faut pas baisser les bras. Vous pouvez par exemple reprendre des études en formation continue pour acquérir les bases théoriques d’une nouvelle profession ou cumuler quelques expériences de bénévolats dans des associations ou des ONG qui vous prépareront à cette nouvelle réalité. il existe aussi de nombreux moocs dédiés à l’écologie disponible sur Youtube. (ex : MOOC « Biodiversité », réalisé et coordonné par UVED)

acquérir expérience en developpement durable

En cas de doute, n’hésitez pas à vous engager dans une association pour acquérir de l’expérience en développement durable/ [source image : Pexels.com]

Un marché encore immature….

Les recruteurs sont confrontés à plusieurs problèmes lorsqu’il s’agit d’embaucher un cadre pour un poste lié au développement durable. Le secteur est encore jeune et manque de main d’œuvre expérimenté. En effet, mettre en place une politique de développement durable demande de bien connaître l’entreprise. Cela écarte toute possibilité d’un recrutement au profil junior qui n’aura pas l’expertise, ni la crédibilité pour un poste de dirigeant. Hors, ce sont ces mêmes profils (juniors) qui disposent des connaissances théoriques autour du développement durable. Bien souvent, c’est la promotion interne qui fonctionne le mieux pour mettre en place une transition écologique.

En résumé, il est clair qu’avoir une sensibilité écologique peut vous aider à progresser vers un poste lié au développement durable. Vous pouvez verdir votre CV dans la mesure ou vous restez cohérent avec votre propre expérience. Il ne faut pas hésiter à passer quelques formations pour crédibiliser votre démarche et acquérir de nouvelles compétences.

Sources

[1] Top 10 des pubs Greenwashing : consoglobe.com/10-pubs-reines-greenwashing-3963-cg
[2] Etude Adecco : groupe-adecco.fr/articles/etude-sur-le-developpement-durable-en-entreprise-2
A lire aussi : cadremploi.fr/editorial/conseils/conseils-candidature/cv/detail/article/faut-il-verdir-son-cv.html